Nourrir les Oiseaux

La vie d’un oiseau peut se résumer à la survie et la reproduction,autrement dit à la perpétuation de l’espèce. Pour cela, il a besoin de trouver de la nourriture, de l’eau et des endroits pour nicher.

Mais de puis de nombreuses années, la pollution la destruction de l’environnement et l’urbanisation croissante entraînent la raréfaction des lieux de nourrissage et les sites de nidification.

Les Nourrir :

L’hiver, les oiseaux ont besoin de manger davantage pour résister au froid. Plus le thermomètre descend, plus ils doivent dépenser de l’énergie pour maintenir la température de leur corps. Mais ils disposent de moins de temps pour trouver de la nourriture, car les jours raccourcissent. La glace et la neige , ne leur facilitent pas non plus la tâche. Aussi , l’installation de mangeoires leur garantit de meilleures chances de survie. Et si vous vous placez dans des endroits bien dégagés, vous aurez le plaisir de les observer dans de bonnes conditions.

Pourquoi ne pas choyer les animaux qui fréquentent votre jardin en hiver comme vous le faîtes pour vos amis? Voici quelques idées pour satisfaire leur palais.

Noisettes, cacahuètes et compagnie :

Disposez les cacahuètes dans une mangeoire grillagée pour éviter qu’elles ne soient emportées par les oiseaux les plus gros ou que les petits ne s’étouffent avec. Les pics épeiches en raffolent et fréquentent les mangeoires où ces graines sont offertes .

Les oiseaux ne sont pas les seuls à apprécier les mangeoires pleines de cacahuètes. A la tombée de la nuit, les mulots visitent ces endroits. Certains fouillent le sol en dessous de la mangeoire mais quelques intrépides n’hésitent pas à grimper sur la mangeoire.

Graines et céréales :

En hiver, diverses espèces animales fouillent le sol en quête de graines et de semences mais, souvent, les pratiques agricoles laissent peu de grains et de champs d’éteules clairsemés derrière elles. En offrant du blé et d’autres graines, vous pouvez améliorer les chances de survie des espèces.

Bruants, pinsons et autres fringillidés sont souvent les premiers à profiter de cette nourriture en hiver mais ,quand le temps est plus rude, des grives peuvent se mêler à eux. Disposez les graines sur la mangeoire ou éparpillez-les sur le sol si vous ne craignez pas de voir des plantes germer au printemps à la place des graines laissées parles passereaux . Les mammifères tels que les écureuils et le souris ne dédaignent pas non plus ces self-services

Goûts fruités :

Les fruits sont l’une des source de nourriture les plus appréciées des oiseaux, des mammifères et des insectes. Des pommes stockées dans un lieu frais et sec se conservent pendant des mois et, quand le sol sera gelé ou recouvert de neige, elles seront une nourriture très appréciée.

Les merles raffolent des pommes mais , si le temps est au gel, ces fruits attirent aussi rouges-gorges et mésanges. Les écureuils les trouvent immédiatement, de même que les souris , les mulots et les rats.

Blocs de graisse :

La graisse, surtout le lard ou le suif, est l’un des aliments essentiels en hiver. Elle est très énergétique et, en la faisant fondre, on peut l’enrichir de graines, de fruits ou d’autres aliments. Suspendez ce bloc de graisse solidifiée hors de portée des prédateurs terrestres – les chats et les chiens seront sans doute très intéressés !

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *