Le Verdier

Ce robuste passereau vert picore les céréales, sans scrupules.Il ouvre aussi les samares des ormes et coupe les bourgeons et les jeunes pousses.

Son chant est mélodieux.

En dépit du vert éclatant de son plumage, le verdier, discret, laisse souvent la vedette à d’autres petits oiseaux.

Le verdier est un oiseau qui a su s’adapter à son environnement et modifier son mode de vie depuis à peu près un siècle.Il a quitté la campagne pour gagner les faubourgs des villes, attiré par les tables à oiseaux qui lui offrent de quoi se nourrir en hiver.

Au grand plaisir des jardiniers et des agriculteurs, le verdier consomme les graines des mauvaises herbes des jardins, des vergers et des champs. Le verdier est un granivore typique, armé d’un bec solide et de mâchoires aux muscles puissants. Il peut ainsi consommer un plus large éventail de graines que la plupart des autres fringillidés.

Le verdier mâle déploie tout son charme vocal et physique pour séduire sa femelle et il gazouille sans relâche pendant le vol nuptial. Ce n’est pas un oiseau pressé: au printemps, il est l’un des derniers à chanter et c’est en mars qu’il lance ses roucoulades monotones. Il décrit alors un extraordinaire vol circulaire autour des cimes des arbres, grâce à des battements d’ailes étonnants en fréquence et en amplitude. Dès que le couple est formé, il se met à la recherche d’un site de nidification bien camouflé dans un buisson épais comme l’aubépine ou un conifère.

Quand vient le froid, le verdier prospecte les jardins, à la recherche de mélanges de graines et de fruits secs qui sont offerts aux oiseaux.  Cet oiseau lourd n’a pas l’agilité de la mésange et s’accroche avec difficulté aux filets de  nourriture.

Offrez-lui un petit perchoir ou répandez des graines sur le sol. Le verdier est à l’aise sur une table à oiseaux. Il apprécie aussi bien les fruits secs que les baies dures de l’hiver et, bien entendu, tous les types de graines avec une nette préférence pour les plus grasses, qui l’aident à résister au froid. Une tête de tournesol est un véritable plateau de fête, sur lequel les verdiers pourront prélever leurs repas en fonction de leurs besoins quotidiens.

,

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *