Le Geai des Chênes

Les Geais sont des oiseaux sylvestres assez farouches, mais communs et à la livrée caractéristique : ailes tachetées de bleu clair, de noir et de blanc, queue noire, croupion blanc, plumage brun clair dessus et dessous.

Pendant son vol, lent et irrégulièrement battu, le croupion blanc et les taches alaires sont bien visibles. C’est l’oiseau type des forêts. On ne le trouve jamais bien loin des feuilles et des conifères.

Factionnaires bénévoles, les geais vocifèrent à la moindre alarme. Vous savez qu’un geai n’est pas loin quand vous en approchez trop près  – à son goût. En s’envolant, il va vous lâcher une rafale de  » krèèk !  krèèk !  » coléreux. Vous aurez la certitude qu’il s’agit bien d’un geai si vous apercevez l’éclair blanc de son croupion ou les plumes de sa queue disparaître dans les arbres.

Dans les zones de banlieue avec des parcs et des jardins, les geais réussissent à exploiter de nouveaux milieux et visitent aussi les mangeoires.

Les geais sont bien connus pour leur habitude d’enterrer des glands en automne pour les retrouver en période  de pénurie en hiver.

Au printemps, ils émettent un chant bizarre contrastant avec leurs cris, habituellement forts et rauques.

En dehors de la saison de reproduction, les geais peuvent rester en petits groupes familiaux bruyants pendant quelque temps.

, ,

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *