Le Chamois

Animal de montagne par excellence, c’est le symbole des Alpes.

Toute une littérature liée au prestige de sa vision ou de sa chasse a popularisé cet animal qui faillit disparaître au début du XXème  siècle?

Des réserves de chasse ont permis de préserver des noyaux de populations qui se sont étendus avec la création des Parcs nationaux de montagne.

Son cousin, l’ isard vit dans les Pyrénées.

Il vit par harde souvent sous la conduite d’une femelle.

Les mâles isolés ou en groupe se rassemblent en octobre et novembre à l’époque du rut qui provoque une activité menant certains mâles au seuil de l’épuisement.

Le petit cabri naît à la fin du printemps, en juin-juillet. Au bout d’un an on le nomme éterlou.

Les chamois se reconnaissent à leur robe plutôt noire en hiver, qui devient couleur « chamois » en été. Le mâle, plus massif, le cou plus large et les cornes plus courbes, se distingue des femelles.

L’un des grands régulateurs des populations de chamois, en l’absence de prédateur, reste le chasseur et surtout le général Hiver.

Caractéristiques :
Nom : Chamois  – Rupicapra rupicapra
Habitat : forêts de montagne, terrains rocheux et alpages jusqu’à 3 000 m; le plus souvent dans les bois en hiver.
Caractéristiques : en été, pelage brun fauve avec des raies noires le long du dos, en hiver  brun noirâtre. Joue , dos du nez et ventre clairs. Pour les deux sexes, cornes en forme de crocs. « Barbe de chamois » : sorte de crinière que le mâle porte en hiver sur le dos.
Taille : H 75cm
Poids moyen : 30 à 40 kg
Mœurs : grimpeur agile; harde de femelles et de jeunes, mâles solitaires ou en petits groupes,hardes mixtes en période de rut.
Cri: grognements, bêlements, sifflement d’avertissement en cas de danger.
Nourriture : herbes, pousses, lichens, mousses.
Reproduction : rut (novembre-décembre). Naissance de 1-2 petits en mai -juin

 

Cincopa WordPress plugin

Post navigation

2 réactions sur “Le Chamois

  1. bonjour

    Savez vous que dans un petit village du jura : Bourg de Sirod, il y a un petit troupeau de chamois qui va certainement disparaitre à cause de la chasse et du braconnage ? Des personnes du village tentent de faire bouger les autorités compétentes afin de les protéger en vain ……. un arrêté protège les jonquilles du massif mais des jeunes chamois de l’année se font braconné impunément ! une honte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *