Le bouquetin des Alpes, ancêtre de la chèvre

Au milieu du XIXème siècle, le bouquetin des Alpes avait complètement disparu à cause de la chasse? Aujourd’hui, grâce à un long travail de conservation et de réintroduction, cette magnifique chèvre sauvage est à nouveau présente dans tout le massif alpin où on la voit de plus en plus souvent.

Le bouquetin est un animal de haute montagne. Il vit a-delà de la limite de la forêt, jusqu’à une altitude de 3 500 mètres. Son habitat de prédilection comprend les zones rocheuses dépourvues de neige et dotées d’une végétation suffisante. En dehors du rut, il vit en troupes séparées, mâles d’un côté, femelles et jeunes de l’autre.

Fiche d’identité : Le bouquetin des Alpes appartient, comme le chamois et le mouflon, à la famille des bovidés.

  • Noms  : Bouquetin des Alpes ( Capra ibex )
  • Taille : 70-92 cm au garrot, plus 30 cm pour le cou et la tête.
  • Poids : 50-120 kg pour les adultes
  • Caractéristiques : Cornes arquées tournées vers l’arrière, plus grandes chez le mâle, plus petites chez la femelle; pelage hivernal brun,  plus clair au printemps, gris sombre en août-septembre, queue très courte ; barbiche assez conséquente chez les mâles.
  • Mœurs : Espèce majoritairement diurne même si,  pendant les mois les plus chauds, le bouquetin préfère se nourrir à l’aube et pendant les premières heures de la nuit; femelles et jeunes vivent en hardes séparées des mâles; en hiver, les mâles se battent afin de se situer dans la hiérarchie sociale, en vue de l’accouplement.
  • Gîte : Aucun; en hiver, se protège dans les anfractuosités des rochers.
  • Reproduction : L’accouplement a lieu en janvier, la femelle met bas vingt-deux semaines plus tard, en général en mai; les jeunes (1 ou 2) sont allaités pendant six mois environ.
  • Jeunes : A la naissance, ils sont recouverts d’un pelage grisâtre laineux qui devient fauve par la suite; atteignent leur maturité sexuelle à 12-18 mois.
  • Alimentation : Herbivore, le bouquetin s’alimente essentiellement de plantes herbacées des pâturages alpins; en hiver, il consomme également des mousses , des lichens et des feuilles de conifères.
  • Voix : En général silencieux; peut émettre des sifflements ou des bêlements semblables à ceux de la chèvre.
  • Habitat : Parois rocheuses et prairies d’altitude; en été, il fréquente des zones plus élevées, jusqu’à 3 200mètres; en hiver, il se réfugie à des altitudes moindres, descendant jusqu’à 1 600 mères dans les vallées alpines.
  • Effectifs : Faibles mais en progression.
  • Traces : Excréments ovales de coloration noir verdâtres, semblables à ceux de la chèvre; empreintes plus petites que celles du chamois.

Les prédateurs du bouquetin des Alpes , et en particulier de ses petits, sont aujourd’hui l’aigle royal et le renard.

 

Cincopa WordPress plugin

,

Post navigation

2 réactions sur “Le bouquetin des Alpes, ancêtre de la chèvre

  1. Bonjour, J’ai trouvé une photo en ligne d’une bouquetin dans le Parc national d’Ordesa dans les Pyrénées espagnoles. La photo est récente. Savez-vous si elle a commencé un programme de réintroduction du bouquetin des pyrenees en France? Je ne connais aucun plan visant à introduire des chèvres dans les Pyrénées espagnoles, mais la photo est d’une bouquetin. Comment est-il possible?

    http://www.flickr.com/photos/68261066@N06/6211440546/in/photostream

    1. Bonjour
      A ce que je sache, je n’ai guère entendu parlé d’un plan de réintroduction du bouqetin dans les Pyrénées espagnoles.
      Oui la photo est bien celle d’un bouquetin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *