Découvrir le parc national de Kaziranga en randonnée

Un voyage en Inde c’est aussi l’occasion d’explorer les parcs nationaux et de découvrir les particularités de la faune et de la flore locales. Et si ce sous-continent du sud de l’Asie attire aujourd’hui de plus en plus de visiteurs, c’est certainement parce ses sites touristiques présentent des attraits incontestables. Le parc national de Kaziranga figure parmi les plus appréciés et les plus conseillés lors d’un séjour de découverte.

Le parc national de Kaziranga en quelques phrases

Il s’agit d’une réserve naturelle située dans l’État d’Assam sur le côté est de l’Himalaya. Le domaine de Kaziranga relie le district de Golaghat et celui de Nagaon. C’est un peu plus tard, en 1974, qu’il a été inclus dans la liste des parcs nationaux du pays, et l’année d’après, inscrit sur le patrimoine mondial de l’UNESCO. Le territoire doit surtout sa renommée à sa faune très diversifiée. Durant leur séjour en Inde, les voyageurs constateront que c’est sur les lieux que l’on peut observer de près les rhinocéros indiens (des milliers), les buffles d’eau et les grands tigres.

Concernant ces derniers, en 2006, Kaziranga s’est vu être qualifié de Tiger Reserves en raison de la forte présence de ce type de mammifère dans la réserve. Le parc est aussi considéré comme étant une zone importante par le Bird Life International. Le domaine abrite diverses races d’oiseaux que l’institution tient vraiment à conserver. Cependant, le territoire de Kaziranga n’a pas toujours été aussi riche et célèbre tel qu’on la connaît aujourd’hui. Elle a traversé certaines périodes difficiles.

Durant l’occupation anglaise, les plantations de thé qui dominaient le paysage indien ont failli la mettre en péril. Les habitants ont, en effet, dû pratiquer la déforestation puisque les terrains commençaient à manquer. C’est grâce à l’initiative de Mary Victoria Curzon, l’épouse du vice-roi des Indes, que l’espace a été protégé. Depuis, le territoire a été aménagé. Ce qui a permis aux paysages de se diversifier. Marécages, prairies inondées, roselières, domaine dédié aux éléphants, le parc de Kaziranga est devenu un lieu d’intérêt touristique important pour ceux qui projettent d’organiser un voyage en Inde.

Faire de la randonnée dans le parc

On parlera surtout de safari puisque la randonnée pédestre n’est pas très recommandée dans la réserve. Les animaux ont l’habitude de vivre calmement dans leur espace. Leurs comportements pourraient changer et devenir très dangereux pour les visiteurs. Les responsables locaux ont aussi mis en place des centres d’observation depuis lesquelles on peut voir et admirer les particularités de la faune du parc. Ces zones spécifiques sont situées dans les villages aux alentours. Ceux à Harmoti, à Sohola et à Kathpara sont les emplacements les plus recommandés.

L’accès aux lieux d’intérêts du domaine se fera à dos d’éléphants ou en véhicule tout terrain. Les visiteurs pourront faire appel à un guide pour orienter la découverte. Et puisque la sécurité des voyageurs est primordiale, des gardes armées les protègeront tout au long du parcours. Les sentiers existent déjà sur place, il suffira de les suivre si on veut explorer facilement la réserve.

 

Normalement, le circuit devrait partir de la localité de Kohora. Mais d’autres routes peuvent aussi être empruntées durant la belle saison. La meilleure période pour découvrir ce site va de novembre à mai. Les mois restants, le parc sera d’ailleurs fermé. Le mieux serait de préparer son voyage en Inde avec une marge, afin de pouvoir pleinement en profiter.

Post navigation